le match du jour, 31 mai 2003 : PSG-Auxerre, Paris craque au finish

la triste fin pour Ronaldinho et Cristobal

la triste fin pour Ronaldinho et Cristobal

Comme souvent dans son histoire, le PSG peut rattraper une saison médiocre en championnat par un succès en coupe. La trop modeste onzième place en Ligue 1 peut être sauvée par une victoire de Coupe de France contre Auxerre. L’occasion de sauver la saison est belle, il faudra tout donner devant 78.000 spectateurs.

Pour en arriver à ce choc au Stade de France, le club de la capitale a vaincu Besançon, Marseille, Laval, Martigues et Bordeaux. De son côté, le club bourguignon est passé par Caen, Amnéville, Bourg-Peronnas, Angoulême et Rennes.

Luis Fernandez peut compter sur Ronaldinho pour son dernier match sous les couleurs du PSG, aligné aux côtés de Fiorèse en attaque, soutenus par les tauliers comme Gaby Heinze ou Jérôme Leroy.

le onze de départ

le onze de départ

Hugo Leal est le premier en action, en reprenant de la tête un ballon de Lionel Potillon (1). Dans la foulée, Ronaldinho expédie un coup-franc sur la barre de Fabien Cool (3), puis Fiorèse voit sa frappe fuir le cadre (11). Belle entame des Parisiens…

Une timide réaction auxerroise survient par Olivier Kapo (13) puis Jérôme Leroy fait lever les foules suite à un centre de Ronnie, Cool sort le ballon en corner (19). Le PSG est récompensé de ses efforts : après une  combinaison entre Pédron, Déhu et Ronaldinho, le champion du monde brésilien adresse un centre vers Hugo Leal dont la frappe du gauche est imparable (21).

Paris battu malgré Ronaldinho

Paris battu malgré Ronaldinho

Auxerre est sonné et Paris tente d’en profiter, Cristobal voit sa tentative finir hors-cadre (22). Les hommes de Guy Roux reprennent leurs esprits la demi-heure de jeu passée et se montre incisif par Mathis, à côté (33). Le score ne bouge plus jusqu’au coup de sifflet de monsieur Layec, le PSG mène 1-0 à la pause.

A la reprise, Auxerre domine totalement ce début de deuxième acte mais Mathis (56) Kapo (59) et Cissé (63) ne trouvent pas la brèche.

Cristobal se trouve en bonne position suite à une contre-attaque et le latéral espagnol loupe une belle occasion de se mettre à l’abri (65). Quatre minutes plus tard, c’est le tournant du match : après un pied haut dans un duel avec Philippe Mexes, Hugo Leal est exclu par l’arbitre (69) et laisse ses coéquipiers en infériorité numérique pour les vingt dernières minutes.

Triste fin pour Pedron et Fernandez

Triste fin pour Pedron et Fernandez

Paris a pourtant l’occasion de poser les deux mains sur la Coupe de France, mais le centre de Ronnie ne parvient pas à être repris par Stephane Pedron (70). Auxerre est plus réaliste : sur un long ballon de Radet, Djibril Cissé se montre plus rapide que Mauricio Pochettino et glisse le ballon au fond des filets avant qu’Alonzo ne parvienne à intervenir (77), 1-1 les compteurs sont remis à zéro.

Les Bourguignons poussent pour marquer le second but, mais le PSG se montre alors menaçant par Llacer qui croise trop sa tentative (86). Paris va payer cher son manque d’efficacité : dans la dernière minute du temps réglementaire, Jean-Alain Boumsong vient crucifier Paris en deux temps et offre la victoire aux siens.

Cruelle fin de parcours à Paris pour Ronaldinho et Luis Fernandez : « Il est toujours dur de perdre, d’autant que j’estime que nous avions la maîtrise de cette finale. Nous avons montré de bonnes choses, et nous ne méritions pas cela. Je suis très triste pour les garçons, et pour nos supporters. Cette finale est à l’image de notre saison ».

Textes : Rémi Gyuru / Histoire du PSG

La fiche du match : 

le programme du match

le programme du match

PARIS S.G. – A.J.AUXERRE : 1-2 (1-0)

Stade de France, 78.000 spectateurs

Coupe de France, finale

Arbitre : M.Layec

Buts : Hugo Leal (21) pour le PSG, Cissé (76) et Boumsong (89) pour Auxerre

PARIS S.G. : Alonzo – Cristobal, Potillon (Aloisio 90), Pochettino, Heinze – Dehu, Hugo Leal, J.Leroy, Pedron (Llacer 84) – Ronaldinho, Fiorèse (Paulo Cesar 75). Ent : Fernandez

AUXERRE : Cool – Boumsong, Mexes, Radet, Perrier Doumbé – Faye (Benjani 71), Mathis, Fadiga (Akalé 46), Lachuer – Cissé, Kapo. Ent : Roux

Le résumé du match en vidéo :