PSG-Reims 1974, quand Paris jouait avec le maillot de l’équipe de France…

Jacky Bade sous le maillot de l'équipe de France contre Reims...

Jacky Bade sous le maillot de l’équipe de France contre Reims…

Un stade plein, un 1/4 de finale explosif de la Coupe de France contre Reims… et pas de maillot pour le PSG !

Le 4 mai 1974, 43.540 spectateurs ont rempli le Parc des Princes pour ce match de gala, un record pour le club parisien alors en seconde division.

Il a plu sur Paris, la pelouse est à la limite du praticable mais l’essentiel est ailleurs : moins d’une heure avant le début du match, le PSG n’a pas de maillots ! Avant l’échauffement des deux équipes, Léon Desmenez, directeur sportif du Stade de Reims et Henri Patrelle, Président d’Honneur du PSG, s’entretiennent pour définir les couleurs des maillots. Devant les journalistes, Henri Patrelle, déclare, très sûr de lui : « nous jouons chez nous, nous gardons donc nos couleurs habituelles et au match retour à Reims, nous changerons bien volontiers en blanc. Et puis, nous n’avons que ce jeu de maillots rouges et je n’ai plus le temps de retourner à Saint-Germain en chercher d’autres ».
Henri Patrelle

Henri Patrelle

La réplique du dirigeant de Reims est cinglante : « désolé, mais j’ai cherché à vous joindre sans succès dans la semaine pour régler ce problème. Alors nous avons amené le jeu de maillots rouges qui nous a été envoyé. Nous n’en avons pas d’autres. D’ailleurs, tenez, voici le règlement : c’est le club qui reçoit qui est tenu de changer la couleur de ses maillots, si besoin est. Nous jouerons donc en rouge, et vous, comme vous voudrez, mais pas en rouge ! »

le drôle de maillot du PSG...

le drôle de maillot du PSG…

C’est l’affolement du côté parisien, qui sont – de plus – obligés de jouer avec une tunique portant le sponsor « Perrier » ! Le délégué intervient, lit et relit le règlement, se renseigne auprès du président de la FFF, Fernand Sastre, présent dans les tribunes… Le verdict est sans appel : il faut faire appliquer le règlement ! Henri Patrelle, qui est aussi intendant de la sélection française *, récupère en toute hâte des maillots blancs de l’équipe de France, sans sponsor… et sans numéro.

... et le maillot polémique, que porteront les Parisiens... au retour

... et le maillot polémique, que porteront les Parisiens… au retour

C’est ainsi que les Parisiens déboulent sur la pelouse et posent devant les photographes, sous le regard médusé des supporters du PSG. Henri Patrelle n’est pas au bout de ses peines : Paris est corrigé à la pause par Reims (0-3) et son redoutable buteur Carlos Bianchi et va devoir jouer la seconde période avec un nouveau maillot blanc avec des numéros sur le torse… et un énorme coq français ! Paris est finalement vaincu sur un score sans appel de 0-5, la plus importante défaite dans l’histoire du club au Parc des Princes avec le match de Supercoupe d’Europe contre la Juventus Turin (1-6).

 Le PSG restera le seul et unique club à avoir jouer un match de haut niveau avec le maillot de l’équipe de France… Cela, c’est aussi Paris !
 * Henri Patrelle deviendra « célèbre » pour avoir oublié le maillot de l’équipe de France avant le match de Coupe du monde 1978 face à la Hongrie en Argentine, obligeant les Bleus à jouer avec le maillot vert et blanc du club local, le CA Kimberley.