le fait du jour, le 21 juin 1977 : l’épilogue de l’incroyable « affaire Blankenburg »

Blankenburg, son vrai-faux transfert à Paris...

Blankenburg, son vrai-faux transfert à Paris…

Le PSG de Daniel Hechter souhaite se renforcer considérablement après une belle saison sous le règne de Velibor Vasovic. Paris espère Carlos Bianchi (il signera) et Serge Chiesa (qui refusera) et vient de conclure le transfert du défenseur allemand, Horst Blankenburg.

A 30 ans, Blankenburg a déjà presque tout gagné en club : champion d’Allemagne avec Nuremberg, champion des Pays-Bas avec l’Ajax Amsterdam, où il a remporté trois coupes des clubs champions, une coupe Intercontinentale et deux Supercoupes européennes. Aux côtés de Cruyff, il s’est imposé à l’Ajax, ce qui est un véritable exploit… pour un Allemand. Avec un seul regret : n’avoir jamais connu la joie d’une sélection avec la grande Allemagne, barré par un certain Franz Beckenbauer.

Pluie de trophées avec l'Ajax

Pluie de trophées avec l’Ajax

De retour au pays, à Hambourg, Blankenburg a remporté une coupe nationale (1976) puis la Coupe d’Europe des vainqueurs de Coupe (1977), même si il ne participe pas à la finale.

Le 10 juin, le PSG communique sur l’officialisation du transfert, avec un contrat de deux saisons pour Blankenburg. Quatre jours plus tard, coup de tonnerre du côté du Parc des Princes : Bordeaux annonce à son tour l’arrivée, pour deux ans également, de Blankenburg aux Girondins !

Dans l'ombre de Beckenbauer...

Dans l’ombre de Beckenbauer…

La guerre est alors déclarée entre Parisiens et Bordelais. Daniel Hechter est en colère : « je considère comme déloyale l’attitude de Bordeaux. Le joueur allemand, avec qui nous avions depuis longtemps des contacts, a signé chez nous un contrat avec une clause suspensive. Ce dernier a été envoyé au Groupement (Ligue de Football). Il a été rédigé en français et en allemand, nous avons également obtenu l’accord de Hambourg. Pour nous l’affaire est claire, nous avons l’antériorité ».

Bordeaux réagit alors via un communiqué : « dans le règlement, une clause précise qu’en pareil cas, c’est la date de la poste qui fait foi et non celle à laquelle le contrat a été signé. D’ailleurs si Blankenburg a signé pour le PSG dès le 8 juin, je ne vois pas pourquoi les Parisiens ont tant tardé, puisque notre contrat a été posté avant le leur ! »

fin de carrière à Chicago pour Horst Blankeburg

fin de carrière à Chicago pour Horst Blankeburg

Le PSG réclame alors des dommages et intérêts à Bordeaux, et le Groupement suspend les deux contrats… et le joueur, qui ne peut plus jouer dans le championnat français. Blankenburg rejoint alors la Suisse et Neufchatel, avant de terminer sa carrière aux Etats-Unis, à Chicago.

Blankenburg, âgé de 70 ans, vit désormais une retraite paisible en Allemagne, à une vingtaine de kilomètres de Hambourg. Au début de l’année 2011, il est entré officiellement dans le « Hall of Fame » du club qui l’a révélé, l’Ajax Amsterdam.

Paris attendra quelques mois avant de trouver enfin son défenseur : l’Argentin « Cacho » Heredia, qui ne s’imposera jamais dans la Capitale. Mais c’est une autre histoire…

Horst Blankenburg à l’Ajax Amsterdam :