27 mars 1971, il y a 50 ans : la folle journée de Camille Choquier

Camille Choquier héros du match à Brest

Camille Choquier héros du match à Brest

Les supporters du PSG n’ont pas attendu la grandeur du club pour montrer leur affection aux joueurs de la Capitale….

Il y a 40 ans aujourd’hui, le 27 mars 1971, le PSG, leader de la poule centre du National (ex Ligue 2) se déplace à Brest pour un match en retard de la 20eme journée, les Bretons ayant reporté la rencontre prévue le 13 février pour jouer un match d’appui en Coupe de France.

le onze parisien face à Brest au match aller

le onze parisien face à Brest au match aller

Les Parisiens vont connaitre un après-midi compliqué à Brest :  devant 10.212 spectateurs, le PSG ouvre rapidement le score sur un corner dévié de la tête pour Michel Prost vers Bernard Béreau (5eme) mais perd son gardien de but Camille Choquier quelques minutes plus tard. Ce dernier nous a raconté le moment fatidique : « il y avait un long centre aérien venant de la gauche, j’ai voulu le dégager du poing mais je n’ai pas vu l’attaquant ivoirien Sylvestre Gnohité qui voulait reprendre le ballon de la tête, il m’a mis un sacré coup de boule ! Le match a été arrêté quelques minutes par l’arbitre, j’ai cru pouvoir reprendre ma place dans les buts. Il y a eu un 6 mètres, je ne me suis pas senti bien, je suis sorti du terrain et je ne me souviens plus de rien… »

Camille Choquier en action

Camille Choquier en action

Le PSG joue à dix pendant quelques minutes, Camille Choquier perd connaissance avant d’être évacué d’urgence vers l’hôpital de Brest pour un traumatisme crânien. L’attaquant parisien Jean-Claude Bras le remplace dans les buts, le buteur Béreau souffre d’une cuisse mais reste sur la pelouse et c’est un PSG héroïque qui va finalement ramener le point du match nul, après l’égalisation brestoise signée Delorme (46eme). Bras a fait quelques parades exceptionnelles après la pause et les Parisiens conservent leur place de leader.

Camille Choquier (de dos) face au Red Star

Camille Choquier (de dos) face au Red Star

Pour sa part, Camille Choquier est hospitalisé à Brest, où il souffre d’une perte de mémoire. « Je me suis réveillé le lendemain matin à l’hôpital, les médécins m’avaient donné des calmants pour passer le nuit.  Je me souviens avoir senti une bonne odeur de café, m’être levé pour en prendre une tasse et les infirmières ont tout de suite compris que j’allais mieux. Plus de peur que de mal, j’ai eu beaucoup d’appels et de messages de soutien de nos supporters. Deux supportrices sont même restées à Brest pour être à mes côtés, ceux qui nous suivaient étaient très fidèles, le club était une vraie famille. Si ce match n’est pas un bon souvenir, la suite est pourtant merveilleuse ! »

Camille Choquier sera de retour à Paris trois jours plus tard, direction l’Hôpital Foch pour des examens complémentaires par mesure de sécurité.