3 février 1999, il y a 20 ans : Luc Borrelli nous a quitté

Luc Borrelli, 1965-1999.

Luc Borrelli, 1965-1999.

Une bien triste journée dans l’histoire du PSG, il y a 19 ans jour pour jour…

Ce 3 février 1999, à 6h40 précise, un terrible accident de la circulation va être à l’origine du décès de l’ancien gardien de but parisien, de 1993 à 1995. Luc Borrelli avait assisté la veille de ce terrible accident à une réunion d’une association de jeunes gardiens de buts dans la région parisienne, où il avait gardé de nombreux amis. Sur le retour, sur la Nationale 6 à la hauteur de Saulieu (Côte d’Or), son Audi s’était encastré dans un camion et avait pris feu. Prisonnier des tôles, il décède, à l’âge de 33 ans, laissant derrière lui deux jeunes enfants.

bastiaborrelli

Coupe de la Ligue 1995 : le bonheur partagé avec Bats et Lama

Formé à l’ASPTT Marseille, Borrelli avait débuté sa carrière professionnelle à Toulon, avant de rejoindre le PSG pour devenir la doublure de Bernard Lama. Il avait participé dans les buts parisiens à la victoire du PSG en Coupe de la Ligue en 1995 et fait partie du groupe champion de France un an plus tôt. En 1995, il avait choisi de rejoindre Caen pour trois ans, avant de signer à Lyon en 1998.

Luc Borrelli, champion de France 1994

Luc Borrelli, champion de France 1994

 

David Ginola s’était souvenu avec émotion en 2010 de son coéquipier et mai, comme il l’avait raconté dans l’ouvrage « PSG, 40 ans de passion » : « Cela me touche de parler de Luc, on a appris notre métier ensemble à Toulon, Quand on a signé notre premier contrat professionnel, c’était mon père qui nous emmenait aux entraînements ». Grégory Coupet, qui l’a côtoyé à Lyon, n’a jamais oublié son ami : « C’était un grand Monsieur. Il m’a apporté beaucoup et restera à jamais mon modèle. Si je peux poursuivre sur la voie qui l’a tracée, c’est un honneur : les gens qui ont eu la chance de le connaître le savent, il était d’une générosité incroyable ».

Daniel Bravo, l’ami de toujours, Joël Bats, qui l’avait entraîné à Paris et Bernard Lama, son ancien coéquipier au PSG, ne manquent jamais de rappeler la gentillesse et le professionnalisme de ce joueur parti trop tôt.

Ses amis et sa famille organisent depuis plusieurs années en sa mémoire un stage à Sainte Tulle (Alpes-Côte d’Azur), un projet qui lui tenait particulièrement à cœur et dont son ami Grégory Coupet est l’un des parrains les plus actifs.

 

Les stages à Saint-Tulle avec un parrain nommé Grégory Coupet (photo Célia Borrelli)

Les stages à Saint-Tulle avec un parrain nommé Grégory Coupet (photo Célia Borrelli)

Le club de Caen a renommé une tribune du Stade Malherbe en son honneur, Toulon en a fait de même au Stade de Bon Rencontre. Au PSG, on ne l’a pas oublié…

Sa fiche sur le site, c’est ici

Et une vidéo retraçant sa carrière :