15 juillet 1979 : premier trophée international pour le PSG

Premier trophée international pour le PSG

Premier trophée international pour le PSG

Il y a 38 ans jour pour jour, les Parisiens remportaient leur premier tournoi international : en Afrique, au Gabon !

Une victoire lors du tournoi international de Libreville pour le PSG, qui n’avait donc jamais remporté la moindre compétition – amicale ou officielle – depuis l’arrivée de Daniel Hechter en 1973.

Capitaine Bathenay avec le célèbre arbitre Robert Wurtz

Capitaine Bathenay avec le célèbre arbitre Robert Wurtz

Drôle de parcours pour les Parisiens en Afrique : l’entraîneur yougoslave du PSG, Velibor Vasovic, ne posséde pas de visa pour se rendre au Gabon, c’est sous les ordres de son adjoint, Pierre Alonzo (le père de Jérôme), que le PSG s’envole pour l’Afrique.

Baratelli et un protocole "à l'africaine..."

Baratelli et un protocole « à l’africaine… »

Le lundi 12, départ de Roissy à bord d’un boeing 747, direction Libreville avec escale à Marseille. Dans la joie et la bonne humeur, à l’image de ce fan de Mustapha Dahleb qui le suit à l’aéroport, avant de s’apercevoir que la destination des Parisiens n’est pas Alger mais Libreville !

Le lendemain, Paris débute le tournoi face à l’équipe locale, les Anges Blancs du Gabon. Les Parisiens ne vont pas faire dans la demi-mesure, s’imposant sur le score de 7-2 ! Les buteurs du PSG (Boubacar (2), Bureau (2), Huck, Armando Bianchi, Bathenay) ne se sont pas laissés impressionner par le drôle de numéro de maillot du gardien de but gabonais, le 55. Un numéro commun aujourd’hui, mais totalement inédit il y a 40 ans…

la coupe pour Bathenay, accompagné de Charles Talar

la coupe pour Bathenay, accompagné de Charles Talar

Lors de ce séjour en Afrique de quatre jours, une seule fausse note : les rapports tendus avec l’ambassadeur français au Gabon. Invité par le dirigeant parisien présent lors du tournoi, Charles Talar, il refuse de se déplacer, expliquant qu’il n’aimait pas le football !

On frôle l’incident diplomatique, car tous les ministres gabonais sont présents pour cet évènement… Pire, il oublie d’inviter à l’ambassade les joueurs du PSG pour la fête nationale, au grand mécontentement de la délégation parisienne.

Première coupe internationale pour le PSG

Première coupe internationale pour le PSG

Le 15 juillet, c’est l’heure de la finale face aux redoutables Brésiliens du Santa Cruz de Recife. Après un match équilibré (score final 1-1, but de Boubacar), on doit jouer la séance de tirs aux buts. Le PSG va finalement s’imposer 5-4 et l’entraîneur Pierre Alonzo fut jeté habillé dans la piscine pour fêter la victoire.

Le lundi au soir, c’est l’heure du retour pour les Parisiens, départ à Libreville à 22h30, escale à Lagos pour Bruxelles. A 8h10 du matin, l’avion atterrit mais trop tard pour prendre le vol vers Paris. C’est donc à 12h45 – 14 heures après le départ – que les Parisiens arrivent à Paris, avec la Coupe et la fierté légitime d’une première dans l’histoire du club…