1000 buts pour Tulio Maravilha, l’homme qui a porté le maillot du PSG…

1000 buts pour Tulio ! (selon son comptage très personnel...)

1000 buts pour Tulio ! (selon son comptage très personnel…)

C’est le site de « L’équipe » qui a confirmé l’information ce matin : Tulio Maravilha a donc inscrit le 1000eme but de sa glorieuse carrière, sur penalty, et rejoint ses deux illustres prédécesseurs brésiliens, Pelé et Romario.

1000 buts !!!

1000 buts !!!

Connaissez vous Tulio Maravilha  ? L’attaquant international, âgé désormais de 44 ans, est pourtant l’un des plus célèbres personnages du football brésilien. Nous avions présenté ce phénomène dans le blog PSG-Canalhistorique en 2012, pour le 20ème anniversaire de son éphémère passage au… PSG !

Tulio débarque à Paris, aux côtés de Jean-Michel Moutier

Tulio débarque à Paris, aux côtés de Jean-Michel Moutier

Le 19 mai 1992, c’était bien sous les couleurs du PSG que ce grand espoir du football brésilien avait disputé son premier match en Europe, rêvant d’une brillante carrière sur le Vieux Continent. Quelques jours plus tôt, son arrivée dans la Capitale avait suscité la curiosité de la presse sportive : à 22 ans, ce jeune international passé par Goias (comme Alex et Aloisio un peu plus tard) avait tapé dans l’oeil du responsable du recrutement parisien, Jean-Michel Moutier, qui l’avait déjà supervisé au Brésil. 3 fois international, il avait remporté le tournoi espoirs à Toulon en 1990 et Falcao, alors sélectionneur, le considérait comme l’avant centre le plus efficace devant le but. Pas très grand (1,75m), on le compare déjà à Jean-Pierre Papin. Le dimanche 17 mai, Tulio débarque à Paris et se veut optimiste face à la presse : « J’ai été contacté par tous les grands clubs brésilien comme Botafogo, Sao Paulo, Santos ou Flamengo, mais je désire jouer en Europe. Je suis un buteur et le PSG cherche un buteur. Je viens pour jouer, et si je suis bon, je jouerai ! »

1000 buts, une obsession...

1000 buts, une obsession…

En 2012, quand nous avions appris l’incroyable projet de Tulio, nous avions contacté Jean-Michel Moutier, qui a tout d’abord cru à un canular ! : « Tulio ? Vous êtes sûrs que l’on parle du même joueur, il est trop vieux, ce n’est pas un homonyme ? ». Après l’avoir rassuré, il se souvient de ce drôle de phénomène… : « On nous l’avait recommandé, c’était un bon buteur. On voulait le tester, car on cherchait alors un grand buteur (nota : ce sera George Weah !). C’était un joueur à l’ancienne, un renard des surfaces. Il n’était pas utile à l’équipe si il ne marquait pas… »

Buteur à Botafogo

Buteur à Botafogo

Deux jours plus tard, malgré une douleur à la jambe et le décalage horaire, Tulio est aligné pour un match de Coupe de la Ligue contre Angers. A cette époque, la Coupe de la Ligue n’est qu’une compétition amicale et le match, qui se joue à Meaux, voit la cinglante défaite (0-4) du PSG avec une équipe mixte. Déçu par la piètre prestation de Tulio, Paris décide de ne pas conserver le joueur, comme le précise Moutier : « Il était jeune, et pas encore opérationnel pour le football européen… »

Champion du Brésil !

Champion du Brésil !

Déçu et vexé, Tulio finit par signer en Europe… au FC Sion en Suisse ! C’est un échec, et Tulio Maravilha (la merveille, le surnom donné par les supporters brésiliens) va enfin connaitre la consécration lors de son retour au pays. A Botafogo, il remporte deux titres de meilleur buteur et permet à son équipe de gagner son dernier titre de champion du Brésil en 1995, en inscrivant deux buts en finale face à Santos.

La main de dieu face à l'Uruguay...

La main de Dieu face à l’Uruguay…

Quelques mois plus tard, il devient un héros dans son pays lors de la Copa America en inscrivant le but égalisateur… de la main face à l’Argentine (2-4, 4-2 t.a.b.) puis le seul but de son équipe en finale contre l’Uruguay, avant de rater son tir au but et de provoquer la défaite des siens (1-1,3-5 t.a.b., le 23/07/1995). Star adulée, égal de Romario et ami de Bebeto, Tulio va alors connaitre un long périple et une trentaine de club, au Brésil, en Bolivie et même en Hongrie, à Ujpest, il y a déjà 12 ans.

L'héritier de Vampeta !

L’héritier de Vampeta !

De retour au Brésil, et en manque de notoriété, il accepte de poser nu dans un magazine « branché », comme un autre joueur brésilien et éphémère au PSG : Vampeta ! Il n’a déjà qu’une obsession : empiler les buts, les comptabiliser et atteindre le chiffre symbolique des 1000 réalisations, comme Friendenreich, Pelé et Romario. 22 ans après son court passage au PSG, son rêve est donc devenu réalité : il s’est auto-comptabilisé 1000 buts à ce jour, malgré les doutes sur ce total : Tulio décompte 40 buts sous le maillot d’Ujpest alors que les statistiques officielles n’en dénombrent que six !

Son drôle de décompte de buts avec Ujpest...

Son drôle de décompte de buts avec Ujpest…

Mais les Brésiliens ne lui en tiennent pas rancoeur et même Botafogo avait accepté de le reprendre pour qu’il inscrive ce 1000ème but que tout le monde attendait. Toujours modeste, Tulio avait acté son départ en 2012 de Tanabi, petite équipe de 5ème division, après son 993ème but, si il devait réussir à inscrire un sextuplé pour son retour à Botafogo, où une série de matches amicaux est organisée pour l’occasion…

Deux ans plus tard, ce 8 février 2014 sous le maillot du modeste club d’Araxa, Tulio a enfin concrétisé son rêve en marquant ce 1000eme but sur penalty, à la 29eme minute du match face à Mamoré, lors du match de championnat de seconde division du championnat du Minas Gerais (Campeonato Mineiro en Portugais). Après avoir inscrit ce but, l’attaquant brésilien a gardé le ballon en souvenir,  et a quitté la pelouse sous les acclamations du public.

Alors, à 44 ans, il est désormais temps de ranger – enfin – les crampons, pour se consacrer à sa biographie, au scénario du film qu’il compte écrire sur sa carrière et au DVD de ses 1000 buts, même si le pari semble impossible !

Une légende... Et un playboy !

Une légende à Botafogo… Et un playboy !

Aucune image ni vidéo n’existe, à notre connaissance, de son seul match au PSG… Heureusement pour Tulio qui comptabilise aussi les buts lors des matches amicaux ! Si il avait marqué il y a 20 ans contre Angers, son DVD aurait été incomplet…

 

 

 

son 1000eme but :

ses plus beaux buts :

son 999eme but… en août 2013 :

Le site de ses exploits

son compte twitter

son site Facebook

Le "hall of fame de Botafogo : Didi, Garrincha, Jairzinho, Paul Cesar... et Tulio !

Le « Hall of Fame » de Botafogo : Didi, Garrincha, Jairzinho, Paul Cesar… et Tulio !