14 octobre 1977 : 8 buts inscrits par le PSG face à Troyes au Parc des Princes

8 buts, dont un quadruplé pour Carlos Bianchi

8 buts, dont un quadruplé pour Carlos Bianchi

Le 14 octobre 1977, le PSG écrase Troyes sur le score de 8-2. Huit buts inscrits, un total exceptionnel pour les Rouge et Bleu, qui ont joué 1083 matches au Parc des Princes et n’ont réussi à faire aussi bien que face à Dijon (8-0, le 18/01/2018), et mieux contre Guingamp (9-0, le 19/01/2019)

Une bonne raison de revenir sur cette soirée, il y a 42 ans aujourd’hui.

Après la contre-performance face à Nice à domicile quinze jours plus tôt (défaite 0-3), le PSG souhaite se faire pardonner. Face à Troyes, les Parisiens vont réussir un incroyable festival offensif.

Le onze historique du PSG face à Troyes. Debout : Renaut, Morin, Lokoli, Pilorget, Heredia, Bensoussan. Assis : Brisson, M'Pelé, Redon, Bianchi, Dahleb

Le onze historique du PSG face à Troyes. Debout : Renaut, Morin, Lokoli, Pilorget, Heredia, Bensoussan. Assis : Brisson, M’Pelé, Redon, Bianchi, Dahleb

Après seulement huit minutes de jeu, le match est déjà plié… Le défenseur Ramon Heredia est à l’origine de l’ouverture du score, sa passe à Carlos Bianchi est décisive malgré un plongeon du gardien de Troyes, Jean-Luc Arblay qui contre la balle sans l’empêcher de rentrer dans les filets (5eme). Trois minutes plus tard, Jean-Marc Pilorget récupère un ballon au centre du terrain s’avance et marque d’une frappe des 20 mètres sous la transversale (8eme). Le défenseur parisien, futur recordman des matches joués (435 rencontres officielles) inscrit son premier but avec le PSG.

la joie des Parisiens Renaut et Bianchi

la joie des Parisiens Renaut et Bianchi

François M’Pelé participe à la fête en frappant dans un angle fermé, le ballon ricoche sur les deux montants avant de pénétrer finalement dans les filets (23eme). Troyes réduit le score par Robert Jacques, qui signera à Paris huit ans plus tard (35eme) mais Paris reprend le large juste avant la pause sur une passe de Mustapha Dahleb et une volée de l’inévitable Carlos Bianchi (41eme).
La seconde période débute sur le même rythme, Eric Renaut reprend un coup-franc de Mous Dahleb et inscrit le cinquième but parisien (49eme). Cheick Diallo réduit le score pour Troyes sur penalty (63eme), sans pour autant contrarier les velléités offensives parisiennes. François M’Pelé reprend victorieusement un centre de Bianchi et inscrit son second but personnel (65eme), puis le buteur argentin marque deux nouveaux buts en reprenant victorieusement des centres de Philippe Redon (74eme) et François M’Pelé (77eme).

la joie du goleador argentin dans un stade bien vide

la joie du goleador argentin dans un stade bien vide

Festival de Carlos Bianchi, auteur de quatre buts : c’est une première pour un joueur parisien en championnat, tout comme le score final (victoire sur le score de 8-2 ). L’entraîneur parisien Larqué n’en revient pas et s’exclame au coup de sifflet final :  « Quelle soirée inoubliable ! ».

Carlos Bianchi, pour sa part, n’est pas rancunier envers le public du Parc qui ne l’avait pas épargné après la contre-performance face à Nice  : « Ce n’était pas agréable d’être sifflé car ça ne vous encourage pas à mieux jouer. Mais il faut être patient, accepter et se dire qu’un jour ou l’autre on aura sa revanche. Ce jour est arrivé. »

Ironie du sport, le PSG avait battu ce record de buts inscrits en Ligue 1 le 13 mars 2016 en inscrivant 9 buts face à… Troyes (score final 9-0).

le programme du match

le programme du match

la feuille de match :

PARIS S.G. – TROYES : 8-2 (4-1)

Parc des Princes, 9.380 spectateurs

Championnat de France, 12eme journée

Arbitre : M.Bacou

Buts : Bianchi (5, 41, 74, 77), Pilorget (8), M’Pelé (23, 65) et Renaut (49) pour le PSG, Jacques (35) et Diallo (63) pour Troyes

PARIS S.G. : Bensoussan – Lokoli, Morin, Pilorget, Heredia – Renaut (Adams 67), F.Brisson, Dahleb (Justier 67) – Bianchi, M’Pelé, Redon. Ent : Larqué

TROYES : Arblay – Jacques, Le lamer, Mahut, Zorzetto – Sanchez, Verstraete, Vendrelly, Diallo (Raulin 70) – Fuchs (Borne 70), Tota. Ent : Cédolin

Extraits du match en vidéo :