18 décembre 1982, il y a 37 ans : les débuts de Monsieur Safet Susic au PSG

Susic en action face à Monaco

Susic en action face à Monaco

Il y a 37 ans jour pour jour, Safet Susic participe à son premier match officiel sous le maillot du PSG !

Trois jours plus tôt, le joueur yougoslave a débarqué à Paris, non sans une dernière frayeur… Pas de Safet Susic dans le vol en provenance de Belgrade lors de l’atterrissage à Orly à 12h20.

Les rumeurs les plus folles circulent alors : la FFF refuserait d’enregistrer le contrat du Yougoslave, attendu à Paris depuis près de six mois ! Mais la rumeur est vite démentie officiellement par le club : Susic a tout simplement raté son avion, suite à une dernière convocation à la Fédération Yougoslave.

Premier entraînement à Paris face à Luis Fernandez

Premier entraînement à Paris face à Luis Fernandez

C’est finalement à 20h30 que la future star parisienne pose les pieds en France. Son contrat a pour sa part a été officiellement homologué à 11h11 précise, suite à l’envoi d’un télex de la Fédération Yougoslave autorisant Susic à évoluer au PSG. Un contrat pour seulement trois semaines… en attendant la lettre de sortie définitive qui doit être expédiée par courrier.

Le jeudi 16 décembre, Susic est bien présent pour un premier entraînement au Camp des Loges, mais sa participation pour le match de samedi face à Monaco semble improbable. Tout va pourtant changer quelques heures avant la rencontre : Paris a trois joueurs étrangers (Susic, Ardiles, Kist) et ne peut en aligner que deux sur les pelouses. Ardiles, qui a le blues de l’Angleterre, profite de l’occasion pour proposer un retour à Tottenham, qu’il a quitté à regret lors de l’inter saison. Dans la nuit du 17 au 18, le retour d’Ardiles chez les Spurs est officialisé. Susic se retrouve donc dans le groupe parisien pour affronter Monaco, mais son entraîneur Georges Peyroche préfère le préserver sur le banc des remplaçants.

Premiers duels pour le numéro 16 du jour

Premiers duels pour le numéro 16 du jour

A la 55eme minute, alors que Paris souffre face à une séduisante équipe monégasque, Susic entre en jeu à la place de Toko pour ses grands débuts à Paris. 13 minutes plus tard, il assiste impuissant à l’ouverture du score pour Monaco signé Bruno Bellone. Le PSG est battu sur sa pelouse (0-1) et Susic n’a pas marqué les esprits pour cette première : « trop individualiste, son style de jeu ne semble pas se marier avec ses coéquipiers » précise alors le reporter de « L’Equipe ».

Ce 18 décembre 1982, l’un des plus grands – le plus grand ? – joueur de l’histoire du PSG vient pourtant de débuter une magnifique histoire d’amour avec le club de la Capitale. 344 matches et 85 buts au compteur jusqu’en 1991, un titre de champion de France, deux Coupes nationales : merci Monsieur Susic !