14 juillet 1982, il y a 35 ans : l’incroyable premier tirage au sort européen du PSG

Lokomotiv, CSKA, Levski et Slavia : le quatuor de Sofia

Lokomotiv, CSKA, Levski et Slavia : le quatuor de Sofia

Il y a 35 ans à Zurich, le PSG découvre l’Europe… avec le premier tirage au sort européen de son histoire, en présence du président Francis Borelli, accompagné par Charles Talar et Serge Guyot.

Et Paris restera toujours Paris…

Premier tirage au sort européen pour le président Francis Borelli

Premier tirage au sort européen pour le président Francis Borelli

Après le tirage de la Coupe UEFA (ex Ligue Europa), place à la Coupe d’Europe des vainqueurs de coupe et à l’adversaire du Paris Saint-Germain !

Novice à ce niveau, le PSG a pour adversaire potentiels quelques grands clubs européens : le FC Barcelone (vainqueur du trophée en 1982), le Bayern Munich, le Real Madrid, l’Inter Milan ou Tottenham, un casting digne de l’actuel Ligue des champions…

32 clubs en liste, et le PSG qui voit les boules défiler avant d’être tiré en 29eme position juste avant le Lokomotiv Sofia que les Rouge et bleu affronteront les 15 et 28 septembre 1982.

Seul bémol : Paris devra jouer le match aller au Parc des Princes. Mais la soirée n’est pas encore finie…

Première historique pour Bathenay et le PSG en 1982 face à Sofia

Première historique pour Bathenay et le PSG en 1982 face à Sofia

Place à la Coupe d’Europe des clubs champions, et l’adversaire de Monaco sera le CSKA Sofia, avec le match aller à Monaco.

Un véritable casse tête pour l’organisation des matches pour l’UEFA : quatre clubs de Sofia sont engagés en compétitions européennes, avec un match retour à  domicile : le CSKA en Coupe d’Europe des clubs champions, le Lokomotiv en Coupe des vainqueurs de coupe, le Slavia et le Levski en Coupe UEFA.

Monaco et Alain Couriol vaincus par le CSKA Sofia

Monaco et Alain Couriol vaincus par le CSKA Sofia

La commission d’organisation de l’UEFA décide alors, conformément au règlement de l’instance européenne : 1. Que le CSKA en C1 respecterait le tirage au sort (match aller à Monaco). 2. Que le Lokomotiv en C2 intervertirait les terrains (d’abord chez lui). 3. Que Levski et Slavia en C3 modifieraient leurs dates de match et intervertiraient une des deux désignations.

Une modification de dernière minute et un tirage au sort qui satisfait le président du PSG, Francis Borelli : « Ce n’est pas un mauvais tirage dans la mesure où le sort nous a évité de rencontrer une tête de série. Une bonne entrée en matière, surtout si le premier match a lieu en Bulgarie ».

Le PSG, battu à l’aller 0-1 à Sofia, se qualifiera après un match retour exceptionnel à Paris (5-1) mais Monaco sera éliminé par le CSKA (0-0 à Monaco, 0-2 après prolongations à Sofia) et regretta amèrement de ne pas avoir bénéficié de ce coup du sort lors du tirage à Zurich…